Actualité > Archives > 2008 > 5ème Primtemps des Poètes des Afriques et d'Ailleurs

A l'occasion de la 5ème edition du

l'Atelier Fiwe filme le festival.

DU 2 au 16 mars 2008

« Eloge de l’ Autre : poésie du Sud et images du Nord »


 

Les bourgeons néo-nègres sont de retour, et pour la cinquième année consécutive les fleurs néo-nègres fleurissent bellement en plein cœur d’un Paris habillé aux couleurs du monde. Les jeunes pousses les plus prometteuses sont devenues de jeunes arbres aux fruits coruscants. Rien de solide ne se fait dans la précipitation. Il faut, en effet, composer avec le temps notre plus grand ami et notre plus grand ennemi. Lamartine l’avait parfaitement compris tel qu’ en témoigne son célèbre distique : « Ô temps ! suspends ton vol, et vous, heures propices !/Suspendez votre cours », qui, demandait l’ impossible accessible aux seuls poètes…



La 5e édition de notre festival, conçu avec des bouts de ficelles, mais avec tant de passion, énormément de volonté et un doigté ferme de méthode, apparaît inévitablement comme une date anniversaire.
Nous, Poètes des Afriques et d’ Ailleurs, célèbrerons cet anniversaire, poétiquement, à la mode de chez nous, et notre plus beau cadeau sera la parturition, tant attendue, de notre bébé commun: l’Anthologie Poèmes d’ Amour des Afriques et d’ Ailleurs .Cet ouvrage permettra de fixer notre néo-négritude parisienne dans un volume commun de qualité que nous léguons à l’ Avenir, le cousin(le frère, dirons-nous, dans le monde noir) de la Postérité.
La préface éclairante de notre anthologie-manifeste est le fait de notre premier parrain Jacques Rabémananjara (poète de la négritude des années 40 et Grand Prix de l’Académie française pour l’ensemble de son œuvre).Elle s’intitule éloquemment :Néo-négritude ou les nouveaux chevaliers de la poésie du monde noir. Celle-ci est précédée d’une longue introduction rédigée par mes soins et que j’ai intitulée :Tels Phénix et Eros noirs dans une nuit blanche. Ces deux textes inédits seront, sinon les premières clefs significatives de la néo-négritude parisienne du XXIe Siècle, du moins une photographie en cinémascope du mouvement de la néo-négritude parisienne.



Dans l’attente patiente de la parution imminente de notre florilège des Afriques et d’ Ailleurs, nous célèbrerons, comme il se doit, les 60 ans de l’Anthologie de la nouvelle poésie nègre et malgache conçue par Léopold Sédar Senghor, et auréolée par le plus que fameux Orphée noir de Jean-Paul Sartre. Cette anthologie fut en 1948 un manifeste de la négritude, laquelle est née sur les bords de la Seine, avec le monumental livre Batouala, véritable roman nègre du Guyanais René Maran (Premier prix Goncourt noir en 1921).Fait notable, l’année 1921 voit reçu au grade de docteur en droit le premier africain noir et francophone en la personne de Lamine Gueye. Ce dernier sera en 1925 le premier maire noir de la ville de Saint Louis, ville sénégalaise par excellence de la traite négrière, laquelle est hautement symbolisée, de nos jours, par les vestiges de l’île de Gorée, grâce à la volonté du Président Senghor, qui s’ était heurté ,dans son action de classer Gorée au rang de patrimoine de l’ humanité(unesco), à la désapprobation du gouvernement cap-verdien de l’ époque.



Bien évidemment, nous commémorerons le 160e anniversaire de l’abolition définitive de l’esclavage triangulaire des nègres. Ce commerce infâme posa les bases d’une tragédie fondatrice de nouvelles identités nègres et métissées. Cette histoire commune dont certains peuples portent jusqu’ à ce jour les stigmates, nous nous devons de l’assumer sereinement , car elle est une partie saillante de notre héritage.
Le génie des poètes de la négritude, comme Damas, Césaire et Martial Sinda, est d’avoir à l’époque coloniale, fait de belles pièces d’art avec ces morceaux de mémoire souillée par le sang. Ces chefs-d’œuvre nous nous devons de les mettre dans nos musées de la néo-négritude.


Même si nous n’ avons pas de poète invité d’ honneur pour cette cinquième édition parrainée par le poète de la négritude Martial Sinda (Premier poète de l’ Afrique Equatoriale Française en 1955 et Grand Prix Littéraire de l’ AEF en 1956), nous célèbrerons le centenaire de la naissance de la comédienne martiniquaise Darling Légitimus, née Mathilde Paruta et devenue Madame Légitimus par les liens du mariage .
En France, Darling Légitimus fut une des pionnières des comédiennes noires d’ expression française du XXe siècle. C’ est au début du 20e siècle, où il n’ y avait, en France, guère de rôle pour les artistes noirs, que Darling Légitimus choisit d’ embrasser la carrière aventureuse de la danse et de l’ actorat . Grâce au célèbre affichiste Paul Colin, dont elle croisa un jour la route, elle prit part à la fantastique Revue Nègre de 1925, où s’ illustraient entre autres Joséphine Baker et Sidney Bechet .Darling Légitimus co-fonda le premier théâtre noir de France, l’ année où elle eut son premier rôle au cinéma, à savoir en 1933 ! Son dernier film fut le fameux Rue cases-nègres de Euzhan Palcy en 1983 (d’après le roman éponyme de Joseph Zobel). Ce film totalisa un million d’entrées payantes en France métropolitaine .Elle fut aussi l’égérie du sculpteur Paul Belmondo et du peintre Pablo Picasso.

Dans ces temps d’amnésie orchestrée , nous considérons qu’ il est de notre devoir de rendre hommage non seulement aux poètes du monde noir d’antan, mais aussi aux acteurs du monde noir d’antan qui ont porté et donné forme à une poésie noire voire à une culture noire par le biais de la représentation.
Par souci permanent de dialogue et d’enracinement dans l’ ouverture, non seulement, nous nous agrégeons au thème du 10e « Printemps national des poètes » ,à savoir éloge de l’ Autre(tout en y apportant notre touche néo-nègre : poésie du Sud et images du Nord),mais surtout nous amorçons une collaboration avec d’autres associations dont la Société des Poètes français co- fondée en 1902 par le Parisien Sully Prudhomme(membre de l’ Académie française et Prix Nobel), par le Réunionnais Léon Dierx (élu Prince des poètes à la mort de Mallarmé) et par le Cubain José Maria de Heredia (naturalisé et membre de l’ Académie française) .
Notre festival sera illuminé par la participation de la première vedette du cinéma africain , Thérèse Mbissine Diop, l’ héroïne de La noire de (le premier long métrage africain) et l’ égérie de feu Ousmane Sembène , l’ un des pionniers du cinéma d’ Afrique noire francophone.
Et maintenant, chantez Poètes des Afriques et d’ Ailleurs, sans cesse, sans cesse, chantez !

Le Président Thierry Sinda,
COMITE D’ ORGANISATION

Président : Thierry SINDA
Professeur de Lettres, poète, délégué général chargé de la francophonie de la Société des Poètes français , critique de cinéma au magazine Amina et auteur d’ une thèse de doctorat sur la négritude. Il a publié un drame poétique Voyage en Afrique à la recherche de mon moi enivré aux éditions Atlantica-Séguier(www.atlantica.fr).

Directeur artistique : Moa ABAÏD (acteur, metteur en scène et arthérapeute)
Contact : [email protected]
Portable :06 10 01 95 25
Blog officiel :neonegritude33.afrikblog.com

PARTENAIRES :
Printemps des poètes, Université de la Sorbonne-Nouvelle, Société des Poètes français, Restaurant La Fontaine de miel, Metropolitan Artistic Connection , Vibraction hip hop , Les mots en partage, L’Agence de la Promotion des Cultures et du Voyage, Radio Fréquence Paris Pluriel (Echo du Capricorne et Tam-tam magazine ), africultures.com, sangotnet.com, CMAI DOM-TOM, les magazines Amina ,Echo du Mali et Francophonie actualités , et Giselle Deloumeaux (enseignante).
Programme du 2 au 16 mars 2007
A CACHAN
Dimanche 2 mars
. 15h : Marché poétique malgache des Afriques et d’ Ailleurs
Ouverture du festival en collaboration avec l’ association malgache Les amis des Echos du Capricorne présidée par Claudie Benoit(parloir poétique, atelier d’ écriture, débats, dîner, artisanat…) .
Lieu : Mairie de Cachan - Rue Camille Desmoulin

A PARIS
Lundi 3 mars
.19h30 -23h :Lecture-dédicace avec Osua TAYORO(Côte d’ Ivoire), Romuald CHERY(Martinique), HOURIA(Malgacho-Comorienne), Nadia GUERBAS(Algérie) et M’ BOKA KIESE (Congo).
Musicien : Ben NODJI(Comores)
.Conférence : Présentation de l’ anthologie féminine de la poésie camerounaise Bouquet de cendre par Evelyne PELERIN NGO MAA (poétesse et metteur en scène).
Lieu :Restaurant La Fontaine de miel
94, rue Quincampoix 75003 Paris (M° Rambuteau)
Tel :01 42 72 54 94(Plat à partir de 12 €)


Mardi 4 mars
.19h30-23h :Soirée « Slam-Poésie-Hip hop »+ scène ouverte : Maîtresse de cérémonie : Sadia LBZA(Vibraction hip hop) avec Saphira SAYAT, Mr NOV,MASSA, Mo’GUEYE, Bryan GOMBA, Jes-WIX et MOOGLI, RAJAA et SOANA, MEGGY, MANUELA, AWLION et JAMIL, ELISE ,RIDAet ERAZ. En partenariat avec Street Talents Production
Lieu :Restaurant La Fontaine de miel (Paris 3e)

Mercredi 5 mars
.19h30-23h : Lecture-dédicace avec Habib OSMANI(Beur), ROMA(Martinique), Francine RANAIVO(Madagascar), Henri PEMOT (Congo), Marie-France DANAHO(Guyane).
Musicien :SHOMING(RDC).
Conférence : l’ Eloge à travers la langue de l’ Autre (amours mixtes) par Fatima Chbibane-Bennaçar (professeur de Lettres)
Lieu :Restaurant La Fontaine de miel (Paris 3e)

Vendredi 7 mars
.19h30-23h :Lecture-dédicace avec Osoua TAYORO(Côte d’ Ivoire), Habib OSMANI(Beur),Marie-France DANAHO(Guyane), Anne-Chantal BERGER (France), Fatima CHBIBANE-Bennaçar(Maroc), ROMA(Martinique).
Musicien :Ben NODJI(Comores)
Conférence :Commémoration du centenaire de Darling Légitimus par Samuel LEGITIMUS( acteur, metteur en scène et Président du collectif James Baldwin de Paris)et Diana PARUTA .
En collaboration avec Metropolitan Artistic Connection
Lieu : Club Millenium 29, rue du Colisée 75008 Paris(M° Franklin Roosevelt)
Tel : 06 29 55 30 91

Samedi 8 mars
.19h30-23h :Lecture-dédicace avec Romuald CHERY(Martinique), Evelyne PELERIN NGO MAA(Cameroun), M’ BOKA KIESE (Congo) et Elimane KANE(Sénégal).
Musicien :SHOMING (RDC).
Conférence :Hommage au 60 ans de l’ Anthologie nègre et malgache de L.S. Senghor par Thierry SINDA
Lectures illustratives des acteurs Thérèse MBISSINE DIOP(Sénégal), Moa ABAÏD (Algérie)et Osoua TAYORO(Côte d’ Ivoire).
Lieu :Société des Poètes français
16, rue Monsieur le Prince 75006 PARIS (RER Luxembourg ou M° Odéon)
Tel :01 40 46 99 82

Dimanche 9 mars
.A partir de 15h précises :Lecture de poèmes
Régine MAZION(France),Fredy JAOFERA(Madagascar),Iverlene DIALLO(Barbade), Rénaldo GUERRIERO (France), Claude PLACIENIAK (France), Alain Alfred MOUTAPAM (Cameroun), BOUDJI(Algérie),Sophie CERCEAU(Brésilo-béninoise),Eric SAURAY(Haïti),NANA Youla YANSANE(Franco-guinéenne),N’ DONGO MBAYE (Sénégal), Marie-Lou CHENET (Haïti), Théodia TEODORO (Portugal), Victor BISSENGUE (Centrafrique), Deva KOUMARANE (Inde),Mahieddine BENTIR(Algérie), Anne-Chantal BERGER(France),Giovanni Michel DEL FRANCO(France),Chiquita Quamba OHIN (Ghanao-togolaise), Nadia GUERBAS(Algérie), Jaimé GALDOS (Pérou),Houda ZERKI (Maroc)Maïmouna KONATE(Sénégal), ANTSIVA(Madagascar), Jean-Baptiste ADJIBI(Bénin).
Musicien :Partageons nos différences (Benoit ROQUE et Lamine KOUYATE)
Conférence :Les plantes médicinales et leurs secrets par Katherine GRANGIER(Santé Terre et Société) .Journée en partenariat avec l’ Agence de promotion des cultures et du voyage
Lieu : Restaurant La Fontaine de miel (Paris 3e)

Lundi 10mars
.17h-19h :Intervention à l’ université de la Sorbonne-Nouvelle dans le séminaire de DEA du Professeur Jean Bessière.
Conférence : «L’ Anthologie de la nouvelle poésie nègre et malgache de L.S.Senghor ,préfacée par J.P. Sartre, peut-elle être considérée comme un manifeste de la négritude ? » par Thierry SINDA
Lectures illustratives par les acteurs : Moa ABAÏD, Ariane SELASSIE et Osoua TAYORO.
Lieu :Université de Paris III(site Sorbonne)département de littérature générale et comparée(2e étage)
17,rue de la Sorbonne 75005 Paris (M° Saint-Michel ou Luxembourg)

.19h30-23h :Lecture-dédicace avec Nadia GUERBAS(Algérie), Henri KALALOBE (Cameroun), Cécile –Ivelyse DIAMONEKA(Congo), Osoua TAYORO(Côte d’ Ivoire),M’BOKA KIESE(Congo).
Musicien :Ben NODJI(Comores)
Conférence :L’ échappée de l’ entre deux(Europe –Maghreb) par Fatiha KAÏD(doctorante en littérature)
Lieu :Restaurant La Fontaine de miel (Paris 3e)

Mardi 11 mars
.19h 30-23h :Lecture-dédicace avec ANTSIVA(Madagascar), Afonsina Ngau Domingras alias ALPHA(Angola)pour une chorégraphie poétique, N’ dongo MBAYE(Sénégal), Myriam MONTOYA(Colombienne),EFUKA- LONTANGE(RDC).
Musicien :SHOMING(RDC)
Conférence : De James Baldwin à Barack Obama :état des lieux d’ une conscience noire par Samuel LEGITIMUS(Président du collectif James Baldwin de Paris)
Lieu : Restaurant La Fontaine de miel (Paris 3e)

Mercredi 12 mars
.19h 30-23H : Lecture-dédicace avec Théodia TEODORO(Portugal),Seydou BEYE(Sénégal),Fatima Chbibane-Bennaçar (Maroc), Elimane KANE (Sénégal),Omoleï PONS-DOLO(franco-malienne) .
Musicien :Ben NODJI(Comores)
Conférence : Senghor et l’ éloge de la normandité par Evelyne PELERIN NGO MAA (poétesse et metteur en scène).
Lieu : Restaurant La Fontaine de miel (Paris 3e)

Jeudi 13 mars
.19h30-23h :Lecture-dédicace avec Habib OSMANI(Beur),ANTSIVA(Madagascar),
Sébastien MATINGOU(Congo), Francine RANAIVO(Madagascar), Thierry SINDA(Congo)
Musicien : Ben NODJI(Comores)
Conférences : -La route de l’ esclavage à travers le monument du Panthéon par Kambu-
LUSALA(guide touristique)
-Commémoration du 170e anniversaire du poète réunionnais Léon Dierx
par Deva KOUMARANE(enseignant)
Lieu : La Société des Poètes français (Paris 6e)

Samedi 15 mars
Le Printemps des Poètes des Afriques et d’ Ailleurs fête ses 5 ans ! ! !
. A partir de 15h précises : Scène ouverte. Rencontre du milieu associatif :L’ Alliance Internationale des Femmes de France et de Madagascar(Francine RANAIVO), Claude PLACIENIAK(écoutes téléphoniques),Clarisse JOSEPH-ANGELIQUE (phytothérapie) Prestation scénique : Les Ploubell’ girls (spectacle de clouwnettes).Cocktail
Lieu : dans un loft(porte verte)
6, impasse Popincourt Paris 11e (niveau 34 -36 rue Popincourt) M° Voltaire

Dimanche 16 mars
Clôture à la Coupole en partenariat avec Les mots en partage
. 17h : Lecture poétique :Poétesse invitée Laura Minneli + scène ouverte
Dîner de clôture
Adresse : 102, boulevard du Montparnasse Paris 14e (M° Vavin)

>Retrouvez le blog du festival par ce lien<



Actualité > Archives > 2008 > 5ème Primtemps des Poètes des Afriques et d'Ailleurs

© Les Lumières du regard 1988-2009